Guinée : Statistiques des viols à Labé : des chiffres qui font froid dans le dos

Guinée : Statistiques des viols à Labé : des chiffres qui font froid dans le dos

La région  de  Labé est tristement célèbre car  elle  détient le record  national de  viol.

L’absolue majorité  des  cas  qui  se posent  ici sont  réglés  à l’amiable sans  aucune  considération  des  séquelles  sous-jacentes  pour  la  victime.

Hadja Binta  Batouly Diallo est  surveillante  générale  de  l’hôpital central et  responsable  de  l’unité VBG, elle  est  formelle :

« En 2018, en ce qui concerne les  violences  basées  sur  le  genre à l’hôpital on  a  reçu 34  cas  dont 26 de  viol parmi  lesquelles 8 agressions sexuelles.

Je ne  dis  pas que  c’est ce  qui  est venu  mais , c’et  les  cas que  nous  avons  gérés…

Les  âges, c’est de  neuf à trente-cinq ans .

Des cas  reçus, il y a au  moins  quatre  qui  ont  contracté des  grossesses de  ces  viols, elles viennes  tardivement à la consultation et  dans  ces  conditions on  ne  peut  pas arrêter  une  grossesse en  cours, c’est  quand  elles  viennent  tôt ,qu’il y a  de ces méthodes d’urgence qu’on  donne  pour  empêcher  certaines  grossesses. »

Aux parents des  victimes, la  spécialiste demande de  faire en sorte que  les  victimes  soient  conduites  d’urgence vers les  centres hospitaliers pour  une  prise  en  charge  gratuite  qui les  mettrait  à l’abri d’éventuelles  infections  contractées lors  de  la  violence.

                                                                                                                     

Source : Aminata Ousmane K. Tounkara

Viol sur une fillette de 12 ans grâce à l’OPROGEM le coupable a été déféré

Viol sur une fillette de 12 ans grâce à l’OPROGEM le coupable a été déféré

Un cas de viol sur une fillette de 12 ans. Grâce à la collaboration avec les services de l’OPROGEM le coupable a été déféré ce matin malgré le désistement de la famille de la victime le service de médecine légale, le Commissaire Karifa Camara et ses hommes nous ont saisi pour nous constituer partie civile afin de poursuivre le criminel. 


Le commissariat de la Belle vue nous apporte un grand soutien pour mettre fin à l’impunité sur les violences sexuelles.
Comme quoi il y’a des bons et des pourritures dans chaque corporation.
Nous protégeons et continuons de protéger les victimes. Mais les coupables doivent être connus pour éviter de nouvelles victimes. C’est un flagrant délit constaté par la tante.
Merci à vous chers patriotes.

Le CLUB DES JEUNES FILLES LEADERS DE LABÉ annule un mariage de mineur.

Le CLUB DES JEUNES FILLES LEADERS DE LABÉ annule un mariage de mineur.

Houssaïnatou Diallo ,15ans elle devait ce marié ce lundi 29 octobre 2018 mais malheureusement pour sa famille et heureusement pour elle il y’a des filles qui luttent contre ce fléau qu’on appelle Mariage précoce le CLUB DES JEUNES FILLES LEADERS DE LABÉ le mariage à été annulé jusqu’à ce qu’elle ait ces 18 ans 💪💪💪💪
Les filles prennons notre destin en main
Dénonçons
N’acceptons de nous marier avant l’âge car cela nous détruis

Rejoignez nous et ensemble nous allons changer la mentalité de nos parents

Des ados contre le mariage précoce

Des ados contre le mariage précoce

Des ados contre le mariage précoce

En Guinée, environ une jeune fille sur quatre est mariée avant 15 ans. Hadja Idrissa Bah, présidente du Parlement des enfants de Guinée, entourée d’un groupe d’adolescentes, milite pour leurs droits.

La question du mariage des enfants est très complexe.

A découvrir :

Pourquoi y a-t-il des mariages précoces ?

Vaincre les mariages précoces par le football

Dans beaucoup de communautés, les filles sont moins valorisées que les garçons et sont considérées comme un fardeau pour leur famille.

La pauvreté est un facteur important: dans les pays en développement, la moitié des filles venant des familles les plus pauvres sont mariées avant 18 ans.

Enfin, certaines communautés soutiennent cette pratique.

Si vous avez des inquiétudes concernant un mariage précoce, écrivez-nous et prenez conseil auprès d’institutions qui pourront vous renseigner.

BBC

MEMO SUR L’ANNULATION D’UN MARIAGE D’ENFANT PAR LE CLUB DES JEUNES FILLES LEADERS DE GUINEE (CJFLG).

MEMO SUR L’ANNULATION D’UN MARIAGE D’ENFANT PAR LE CLUB DES JEUNES FILLES LEADERS DE GUINEE (CJFLG).

MEMO SUR L’ANNULATION D’UN MARIAGE D’ENFANT PAR LE CLUB DES JEUNES FILLES LEADERS DE GUINEE (CJFLG).
Le club des jeunes filles leaders de Guinée s’est rendu chez Mariame ciré Tounkara pour connaître la véracité des faits dont on a été informé par une source d’information. Arrivé sur les lieux on a eu à échanger avec la fille en question qui nous a expliqué en détails : « Je suis une fille âgée de 14 ans, élève de la 8e Année au groupe scolaire Barry Diawadou. Mes parents ont voulu me donner en mariage à un membre de ma famille qui réside à Labé. Je n’approuvais pas ce mariage, je souhaite continuer mes études».
Après les explications données par la fille, le club a jugé nécessaire de lui prodiguer des conseils et lui expliquer les inconvénients de ce fléau en la promettant de mettre tout en œuvre pour annuler le mariage, on a eu à échanger nos contacts.
Quelques heures après, la présidente reçoit des appels provenant de la famille de cette jeune fille l’insultant et la menaçant.
Le lendemain, la présidente reçoit encore un appel provenant de la jeune fille qui lui confia qu’elle s’est enfuit de chez elle et qu’elle a passé la nuit chez sa sœur. La présidente lui propose de la rejoindre à la maison des jeunes où se trouvaient quelques membres du club pour se rendre au commissariat de police.
Quelques minutes après l’arrivée de la fille, les membres du club ont été agressés par la famille de la fille avant d’être interpelés par le poste de police des mœurs où les deux parties se sont expliquées.
Apres les explications, le commissaire a fait entendre raison aux parents de la fille tout en les expliquant pourquoi le club s’est opposé au mariage de leur fille. Les parents venus à la raison, ont accepté de signer un engagement :
De ne pas donner leur fille en mariage jusqu’à l’âge de 18 ans
De ne pas la maltraiter face à la situation précédente.
Une fois l’engagement signé, le commissaire et les parents de la fille nous ont félicités et encouragés en sollicitant l’intégration de la fille dans le club.

Translate »